Autoconsommation - Adapter sa consommation
Article Index
Autoconsommation
Adapter sa consommation
Principe de l'autoconsommation
Optimiser sa consommation
All Pages

Adapter sa consommation via son comportement : la sobriété

En tout premier lieu, comme le dit l’association Négawatt, tout watt non consommé n’est pas à produire, et encore moins à payer. De nombreuses études et expériences en grandeur nature ont démontré qu’une réduction de 10 à 20% de la consommation annuelle d’énergie d’un ménage moyen peut être obtenue par les seuls changements de comportement des membres de la famille.

Produire et autoconsommer sa propre électricité photovoltaïque : le renouvelable

La production d’énergie électrique peut être réalisée à demeure grâce à l‘installation d’une centrale photovoltaïque située à proximité de la maison (en toiture ou au sol). Il est possible alors d’autoconsommer cette énergie produite. La baisse des prix des modules photovoltaïques et onduleurs favorise l’essor de ce mode d’utilisation.
Il en ressort que l’une des solutions pour maîtriser nos factures énergétiques à long terme est l’autoconsommation de l’électricité photovoltaïque. Elle consiste à :

  • Adapter son consommation lorsque l’énergie est disponible
  • Produire sa propre énergie
  • La consommer
  • Rester raccordé au réseau électrique pour réinjecter les surproductions ou s’alimenter lors des moments de non production

L’autoconsommation est donc le 1er pas vers l’autonomie énergétique et financière.

Qu’en est-il ailleurs ?

Cette pratique se développe en Allemagne, en Italie et en Espagne mais reste encore trop peu développée en France.

Dans l’enquête dédiée à ce sujet dans le n°37 su magazine Plein Soleil, il est mentionné la mise en place de réglementations favorables à l’autoconsommation aussi bien en Allemagne qu’en Espagne. En effet, très vite en Allemagne, le gouvernement a senti le bienfondé de l’autoconsommation qui accroît la responsabilité du consommateur vis-à-vis de l’énergie. C’est d’ailleurs Outre-Rhin que le groupe Conergy a choisi de tester 26 installations fonctionnant suivant le modèle d’autoconsommation. Choisies de manière aléatoire, ces installations ont été suivies sur la période de juin à août 2011, le taux moyen d’autoconsommation sur la production totale d’énergie solaire s’élève à 23% avec même une pointe à 45 % pour un bâtiment. Ce qui conforte l’intérêt de cette pratique.

Autre point en faveur de l’autoconsommation, les consommations diurnes telles que les veilles (box internet, hifi…) augmentent au fil des ans. Il devient alors pertinent de se réserver 10 à 20% de la production de son installation photovoltaïque à sa propre consommation et la revente des 80 à 90 % restant via un contrat d’achat classique auprès d’un opérateur.